© 2016 Compagnie Erébé Kouliballets

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

DANSES AFRICAINES

Compagnie Erébé Kouliballets

La compagnie Kouliballets est une compagnie professionnelle de danse africaine et contemporaine.

 

Elle travaille en France (Rennes) depuis 1988, et au Mali (Bamako) depuis 1994. De ce temps d'échanges, de formations, de paroles, de réalisation de spectacles, est née la nécessité incontournable de faire surgir des pièces chorégraphiques, des installations à caractère pluriel et des projets en lien avec des territoires.

 

La création témoigne de notre volonté de traiter la danse à travers le métissage et la respiration, comme un espace de liberté, une source de jeu, une pluri-appartenance, une lecture possible du monde, une ex-sistere.

Le métissage comme chevauchement de "territoires de vie", comme capacité d'empathie ne permet-il pas de s'aventurer hors de l'anecdotique, d'une pratique immédiate de la réalité, des cloisonnements desséchants pour atteindre le propos réel et imaginaire de l'autre ?

Travailler sur la partition réel/imaginaire du monde, c'est redéployer l'imaginaire dans toute son envergure ; c'est recouvrir tout le champ de l'existence, c'est être visible et invisible, dedans et pourtant dehors ; c'est accepter la dynamique du control/release comme principe de vie, circulation d'énergie, mode de pensée ; c'est un travail sur le corps et la respiration.

Le corps siège des sens et de la pensée est le lieu de l'alchimie du réel et de l'imaginaire.

 

La danse africaine prend naissance dans la respiration, hors sa maîtrise point de salut ; la respiration donne vie à la danse contemporaine. Elle est ici le pont entre deux univers de danse. Dans ces deux mondes, la respiration utilise le diaphragme, symbole d'ouverture et de fermeture.

Elle est à la fois la nourriture du corps et son milieu ambiant. Vécue à l'intérieur comme fragments  (souffle), à l'extérieur comme totalité (vie), elle est le un et le tout, le fragment, le lien, l'empiètement. Elle est le Faire Permanent, métaphore sereine du métissage. Elle permet d'aborder la tension (lien), les composants (fragments), l'alternance (control/release), la matrice (réel/imaginaire). Autant de piliers qui définissent l'univers sonore, visuel, émotionnel, gestuel de la compagnie.

        Au corps africain ou occidental de puiser dans le milieu ambiant pour accéder à la dimension de l'autre, faire jaillir l'éclat de lumière.

 

Soutiens : Ville de Rennes, région Bretagne, conseil général 35, cultures france, Fondation de France, ville de Pacé.
La compagnie est membre du "collectif danse rennes métropole", et de l'ensemble de travail et de réflexion "le cri du pied"

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now